Gouvernance participative


L'Oasis du Coq à l'Âme a un fonctionnement d'interaction horizontal, - nos deux personnes Source, Danièle et Eric, n'ont pas de voix prépondérante - nous sommes tous co-responsables et gardiens des décisions à prendre, des décisions prises et de leur application.
Chacun est acteur :
  • créer et alimenter les dossiers de notre Web Drive où sont consignés toutes les informations que chacun peut glaner,
  • mettre de l'info et co-gérer notre site
  • proposer des groupes de travail pour gérer des décisions prises, ou inventer celles à prendre
  • proposer et concrétiser des actions administratives, techniques etc....
Qu’est-ce qui nous incite à aller vers cette expérience de gouvernance partagée en intelligence collective ?
  • Le besoin de sortir de la compétitivité, des performances de productivité, pour aller vers plus de partage et plus d’humanité
  • Le constat et l’expérience des difficultés à s’organiser dans le faire ensemble en relation d’équivalence et à nous mettre d’accord pour prendre des décisions en groupe
  • La joie du partage attentif aux besoins de chacun et dans une raison d'Être commune
Quels sont les grands principes de la gouvernance partagée en intelligence collective ?
  • La raison d’être d’un projet rassemble des personnes
  • Le travail en cercle pour l’équivalence entre les participants
  • Le cadre de sécurité (ou cadre de liberté) défini ensemble et dont chacun est garant (par exemple, bienveillance, respect de la parole de chacun, confidentialité, souveraineté…)
  • Choix d’un mode de prise de décisions (en ce qui nous concerne c'est la gestion par consentement à 0 objection)
  • Choix du mode d’identification et de répartition des tâches veillant aux plus petits pas possibles (PPPP) afin que chacun puisse faire de son mieux (Ce qui nous a amené à créer des cercles thématiques avec des rôles et des personnes qui choisissent de faire vivre un ou plusieurs rôle, c'est à dire de s'assurer que les tâches dévolues à ce rôle aboutissent)
Quelles conséquences attendues et observées dans cette invitation à repenser le faire ensemble:
  • Redistribution horizontale du pouvoir de décider
  • Réappropriation individuelle du “pouvoir avec” qui nous fait sortir du” pouvoir sur”
  • Créativité et autonomie
  • Efficacité par la claire répartition des tâches définies en terme des PPPP (le plus petit pas possible !)
  • Respect et entraide, coopération
  • Capacité à célébrer
La Gouvernance participative en intelligence collective est aussi appelée gouvernance organique en référence au fonctionnement d’un corps vivant, par exemple le corps humain. Chaque organe est unique avec un rôle spécifique et une vie propre mais tous les organes sont interdépendants, fonctionnant en intelligence collective au service du corps dans son ensemble.
Un pour tous, tous pour un !