Réglementation

Usage domestique de l’eau de pluie est régie par la réglementation du 21 août 2008, précisément par exemple “ Tout raccordement, qu’il soit temporaire ou permanent, du réseau d’eau de pluie avec le réseau de distribution d’eau destinée à la consommation humaine est interdit.”. Il impose aussi un entretien régulier documenté pour garantir le bon état du système.

Le règlement RNU article 111.09 indique que “lorsque le projet prévoit des bâtiments à usage d’habitation, ceux-ci doivent être desservis par un réseau de distribution d’eau potable sous pression raccordé aux réseaux publics”. Ce point de vigilance doit être argumenté, en lumière du caractère expérimental de vie en autonomie sur l’oasis.

L’Article 111.10 précise qu’en” l’absence de réseau public de distribution d’eau potable et sous réserve que l’hygiène générale et la protection sanitaire soient assurées, l’alimentation est assurée par un seul point d’eau. En effet, il est plus simple de maîtriser l’hygiène d’un point de collecte, plutôt que de plusieurs points. En outre, une analyse par point de collecte est nécessaire pour garantir la bonne hygiène de l’eau alimentaire.

L’avantage de constituer des archipels d’habitations est de mutualiser un point de collecte pour plusieurs foyers.

Article L1321-1
Toute personne qui offre au public de l’eau en vue de l’alimentation humaine, à titre onéreux ou à titre gratuit et sous quelque forme que ce soit, y compris la glace alimentaire, est tenue de s’assurer que cette eau est propre à la consommation.

Stockage

L’étude de capabilité a permis de définir les capacités globales nécessaires à l’oasis.

Chaque structure aura une cuve de stockage en béton adossée afin d’éviter de trop lourds travaux de terrassement nécessaire aux passage de tuyaux et câbles. Une manière aussi de responsabiliser chacun à son utilisation.

La capacité maximum d’accueil de l’oasis représente 35 adultes + 22 enfants + 30 visiteurs, ce qui nécessite 215 600 L ou 216m3 d’eau pour un mois d’autonomie.

Stockage de 216m3, ce qui correspond à un volume global (réparti sur l’ensemble du terrain) de 25m x 10m sur 1m de profondeur, pour 87 personnes par mois. Ce qui est tout à fait envisageable et rend donc possible de prévoir des marges de sécurités supplémentaires.

Déterminer la durée maximum sans eau

Pour une surface de 100m2 d’habitation, avec une pluviométrie moyenne annuelle de 768m (coutras), on peut estimer le volume annuel captable à 73m3 (73 000 L). 

Ce qui représente 2000 L d’eau disponible par jour et par foyer (2 personnes), soit 6080 L par mois disponible. Ce qui représente 3 040 L par mois et par personne, ou 98 L par jour et par personne.

Volume (L) de stockage d’eau nécessaire selon la durée d’autonomie et la composition du foyer :

Jours2 pers3 pers4 pers
305 5278 29111 054
6011 05416 58222 109
9016 58224 87233 163
12022 10933 16344 218
36567 248100 871134 495

Coût du stockage / Coût de la connexion réseau publi

Potabilité

L’eau potable est une eau que l’on peut boire ou utiliser à des fins domestiques et industrielles sans risque pour la santé. 

Pour être considérée comme potable, l’eau doit être exempte de toute substance jugée nocive pour la santé :

  • Les germes pathogènes, comme les bactéries et les virus
  • Les micro-organismes parasites
  • Les substances chimiques indésirables, comme les nitrates, les phosphates, les métaux lourds, les hydrocarbures et les pesticides

A l’inverse, certaines substances jugées nécessaires pour l’organisme et naturellement contenues dans l’eau doivent être conservées dans l’eau que nous buvons :

  • Des sels minéraux, comme le calcium, le magnésium, le potassium, le chlore…
  • Des oligo-éléments, comme le fluor, le cuivre, le fer, le silicium, le manganèse, le zinc…

Source CISEAU

Un commentaire sur “Récupération eau de pluie”

Laisser un commentaire