Accaparement des richesses, soutien à une économie anti-écologique et anti-sociale, évasion fiscale généralisée, déstabilisation des économies locales, guerres pour les ressources … Les banques représentent un enjeu majeur pour la société !

Mais, bonne nouvelle : il est possible de participer à changer les choses ! Car si leur puissance est immense, les banques et les « marchés financiers » existent grâce à chacun de nous, à notre confiance et notre épargne !!!!! Changer de banque pour un établissement plus responsable, ou investir son argent dans des projets qui ont du sens sont des pistes pour ne plus contribuer à la mafia financière.

Commençons par définir ce qu’est une épargne éthique et une épargne solidaire, pour y voire plus clair.

L’épargne éthique :
Les fonds éthiques fonctionnent comme les autres Fonds Commun de Placement (FCP) mais les entreprises qui le composent sont sélectionnées sur l’impact environnemental et social de leur activité. Des agences de notation fournissent très régulièrement une évaluation des entreprises sur ces critères.
Pour garantir l’ISR (investissement socialement responsable), le fonds éthique peut :

  • intégrer des critères sociaux et environnementaux croisés avec des critères financiers pour sélectionner les compagnies les plus performantes d’un point de vue du développement durable.
  • exclure, pour des raisons morales ou religieuses, certains secteurs comme l’armement, le jeu, le tabac…
  • s’engager en tant qu’actionnaire.

Pour certains, la prise en compte de l’investissement socialement responsable contribue à identifier des entreprises à terme plus performantes : elles réduisent certains coûts, évitent des risques et renforcent leur image… autant de facteurs favorables pour leur cours de Bourse. De fait, les résultats financiers de ces FCP évoluent dans la moyenne et sont parfois supérieurs.

Sur le plan fiscal et comme pour tout OPCVM, les produits et les plus-values réalisées lors des cessions sont imposables dans les mêmes conditions. A noter : un fonds éthique peut être éligible au Plan d’Epargne en actions (PEA) s’il en respecte les règles.

L’épargne solidaire :

L’épargne solidaire permet de financer des projets qui n’auraient pas trouvé de financement par les voies classiques : création d’une entreprise par des personnes en difficulté, construction de logements pour des familles en situation précaire, etc.

Il peut s’agir de livrets, de SICAV ou Fonds Commun de Placement (FCP), de contrats d’assurance vie… :

  • soit une partie des revenus ou des intérêts (25%, 50% ou 100% des intérêts par exemple) est distribuée à une association de votre choix. Il s’agit d’un don. On parle de produit de partagesolidaire.
  • soit une partie de l’épargne elle-même est investie à hauteur d’au moins 10% (minimum légal pour être « solidaire »). On parle alors de produit dinvestissement solidaire.

Si les intérêts sont redistribués à des associations (produit de partage solidaire), ce sont ces dernières qui bénéficient du rendement, au moins en partie. L’intérêt pour vous réside plutôt dans les avantages fiscaux.
Vous pourrez bénéficier d’une réduction d’impôt proportionnelle soit au montant du don (produit de partage), soit au montant de l’investissement(produit d’investissement).

La performance financière est dans l’ensemble satisfaisante pour les actions non cotées, les contrats d’assurance-vie et les livrets. À l’inverse, les performances financières des OPCVM sont soumises aux fluctuations des marchés pour la partie non solidaire des placements (90 à 95 %).

Les classements des banques et des produits financiers

Certains classements ont été effectués pour qualifier l’éthique des banques :

L’outil Rift vous permet de décoder votre épargne. Il vous permet aussi de découvrir des produits financiers alignés avec les valeurs que vous souhaitez porter.

Les banques les plus éthiques

La Nef est une coopérative qui finance exclusivement des projets écologiques, sociaux et culturels en France, et de ce côté c’est LA banque plébiscitée à l’unanimité. La Nef est en plus le seul établissement financier à publier chaque année l’ensemble des prêts qu’elle octroie, et ce depuis sa création en 1988. En revanche, elle ne propose pas (encore) de compte courant, ou de prêts immobiliers – ce qui peut être problématique pour certain.e.s.

Projets financés par la Nef. Source : https://www.lanef.com/

De son côté, il se trouve que le Crédit Coopératif, qui est aussi une coopérative, appartient au groupe BPCE ! Le Crédit Coopératif n’est pas totalement transparent sur l’allocation de ses fonds… Ceci étant dit, le Crédit Coopératif garde son autonomie et le fait d’appartenir à la BPCE lui donne une solidité financière non négligeable.

Edit : Une nouvelle banque éthique avec compte courant est en train de se développer : Green Got.

La finance en dehors des banques

Les banques ne sont pas les seuls établissements où l’on peut placer son argent. Des fonds d’investissements citoyens et éthiques existent, pour développer des projets alternatifs. Un bon moyen de mettre la finance aux services d’une transition écologique et citoyenne de la société ! Notamment :

Terre de liens a été créé dans l’objectif de financer l’installation de paysans bio et la « dé privatisation » des terres arables.
Miimosa propose un financement participatif au service de l’agriculture et l’alimentation.
Blue Bees est un site de finance participative dédié aux projets d’agriculture et d’alimentation écologiques. Outre le don, il propose des prêts rémunérés.

Énergie partagée permet à tous les citoyens de participer à la création d’unités locales de production d’énergies renouvelables.

La Coopérative des Oasis vous permet d’investir dans la création et le développement des oasis. Donnons du sens à notre épargne et construisons ainsi ensemble ces oasis de demain !
Les Cigales sont des Clubs d’investisseurs pour une Gestion Alternative et Locale de l’épargne Solidaire. Il permet à de simples citoyens d’accompagner celles et ceux qui se lancent dans la grande aventure de la création ou du développement d’entreprise.

Nous espérons que toutes ces notions sont plus clairs à présent ! N’hésitez pas à modifier les articles avec vos références.
Merci d’avoir pris le temps de nous lire !

Les sources :
Changer de banque – Le mouvement Colibris
Comment choisir sa banque éthique? – Planetaddict
Par conviction personnelle : l’épagne éthique et solidaire – Les clés de la banque

Laisser un commentaire